Ruscus aculeatus

Ce petit arbrisseau des sous-bois ombragés présente des tiges dressées, raides et piquantes, d'un vert vif, et porte des baies rouges une grande partie de l'année, ce qui lui vaut de remplacer le houx commun (Ilex Aquifolium) lorsqu'il fait défaut pour un bouquet de Noël par exemple !

Une des particularités du fragon est que ce que l'on prend pour ses feuilles, ovales et piquantes, ne sont justement pas des feuilles mais des rameaux ! Ces fausses feuilles s'appellent des "cladodes" (du grec "kladôdes" = rameau) et vont porter fleurs et fruits, qui s'accrochent au milieu de la face supérieure des cladodes. Les vraies feuilles existent toutefois, mais sont réduites à de petites écailles à la base des cladodes.

Le nom de Petit Houx apparaît souvent pour désigner le Fragon, mais selon les régions, on lui donne aussi les noms de Buis piquant, Buis pointu, Myrte épineux, Myrte sauvage, Rusque, Trousson, Houx frelon et enfin Panbouisset en Provence. Qui saura son nom en patois bigourdan ?

Un visiteur de ce blog me signale l'appellation "escane-clouque" en béarnais, nom qui est du reste signalé par Marcel Saule dans sa Grande Flore des Pyrénées.

Le buisson de fragon ne dépasse pas une soixantaine de centimètres de haut, contrairement au houx commun qui atteint facilement 4 mètres de hauteur.

Fragon__3_

Fragon

Fragon__4_On distingue bien l'attache des baies sur les cladodes. La floraison se produit en hiver et au printemps.

 Aussi curieux que cela puisse paraître (en tous cas pour les profanes comme moi !), le Fragon appartient aux liliacées.

 

-