Paris quadrifolia, L

Parisette_Paris_quadrifolia Cette plante est très surprenante : quatre uniques feuilles en verticille et une curieuse fleur-fruit qui s'élève toute raide au dessus cette croix végétale.

Préférant la fraîcheur humide des sous-bois aux rayons directs du soleil, la Parisette apparaît vers le mois de mars pour présenter très rapidement une étrange fleur verte à peine colorée de filament jaunes. Très vite aussi, une unique baie bleu noir apparaît en son centre, le "raisin de renard", hautement toxique, comme toute la plante du reste... Cette toxicité ne l'empêche pas pour autant d'être utilisée en homéopahtie pour divers traitements.

La Parisette tirerait son nom de Pâris, héros mythologique connu pour avoir enlevé au roi Ménélas son épouse la Belle Hélène, avec pour conséquence la fameuse guerre de Troie ! 

Parisette_Paris_quadrifolia__2_

Ainsi, les quatres feuilles représenteraient symboliquement Pâris en compagnie de trois déesses qu'il devait départager selon leur beauté : Aphrodis, Héra et Athéna. La baie en suspens au dessus de nos quatre personnages ne serait rien d'autre que la fameuse "pomme de la discorde", le jugement de Pâris ayant entraîné diverses chamailleries et rancunes entre ces dames, fort susceptibles... Plus prosaïquement, le nom viendrait du latin "par, paris" en raison de la "parité" des feuilles mais aussi des sépales, pétales et étamines...

Parisette_a_quatre_feuilles_5

Cette parité présente parfois quelques abérrations car on peut assez fréquemment observer des Parisettes qui n'ont que trois feuilles, ou qui en comportent cinq... !

Parisette_a_cinq_feuilles Paris_quadrifolia_a_trois_feuilles
Parisette à cinq feuilles et à trois feuilles !

 

Parisette

Autres noms connus  : herbe à Pâris, morelle à 4 feuilles, étrangle-loup.