Eryngium bourgatii

 

Endémique et emblématique des Pyrénées,

Ziganena filipendula sur Panicaut de Bourgeat (Tech-14juillet2013)ce très joli chardon bleu se montre l'été sur les sommets rocheux de Batsurguère. Apprécié des insectes, semble-t-il !

Le mot de "panicaut" (au fait, rien à voir avec "panicule" !) viendrait de "pain chaud" (panis caldus) parce que ses feuilles piquantes provoquent une sensation de brûlure comme un pain qui sort du four, mais le mot serait en réalité une déformation de pain-chardon (comprendre chardon à manger) parce que les jeunes feuilles sont comestibles avant de devenir dures et piquantes (panecardus, paniscardus = panis "pain" et cardu(u)s "chardon"). L'explication est valable pour le panicaut champêtre, j'ignore si le chardon bleu des Pyrénées est également comestible.

Panicaut de Bourgat Eryngium_ bourgatii

Quant au mot latin d'Eryngium, il signifie "éructation" parce que l'on prête aux racines du genre Eryngium la faculté de provoquer des rots... (de « ήρύγγιον »: nom grec de cette plante; venant de « έρύγη »: éructation). 

 

Chardon_bleu_Panicaut_de_Bourgat

Panicaut_de_Bourgat_W 

Insectes sur panicaut de Bourgeat (4)