Cymbalaria muralis ou Linaria cymbalaria

Cette petite plante est connue de tous, on la voit partout où il y a quelques "vieilles pierres" : murs et fissures de roche, en ville autant qu'à la campagne. C'est dire qu'elle se contente de peu. Elle forme des touffes étalées au sol, ou pendantes en longues tiges fines quand elle pousse sur les murs. Elle préfère également l'ombre aux rayons du soleil.
C'est sans doute son goût pour les murs de pierre qui a donné aussi à cette plante porte le nom de "Ruines de Rome" : elle a certainement envahi les monument romains laissés à l'abandon après la chute de l'Empire...  On la trouve aussi sous le nom de "Linaire cymbalaire" (elle est apparentée à la Linaire des Pyrénées ou encore à la Linaire bâtarde ou velvotte fausse).
Selon diverses informations, elle est originaire des régions méditerranéennes mais n'a été introduite sous nos latitudes que vers le 15ème siècle. C'est donc (presque) une petite jeune ici...

Cymbalaire


Cymbalaire_Linaria_cymbalaria
photo prise à Viger

Le cymbalaire fleurit longuement du printemps à l'automne.