Bryona dioica

 

Bryone dioique (1a)

Cette plante grimpante vivace pousse avec énergie tout au cours du printemps et de l'été : elle émet des lianes qui peuvent atteindre 6 m. Pas mal, non ? Tout comme la vigne, elle émet des vrilles qui lui permettent  de s'accrocher à d'autres plantes  et prendre appui dans ses envolées. Si elle évoque le plant de cornichon et autres courges en tout genre, rien d'étonnant à celà, c'est une cucurbitacée.

Bryone_dioique__4_

Bryone_dioique__1a_Quelques observations sur son nom : dioïque signifie tout simplement qu'il existe des pieds mâles et femelles, comme c'est le cas d'autres plantes également. De ce fait, la floraison diffère quelque peu entre les pieds, et la fructification se voit bien sûr chez la seule Madame Bryone, sous forme de baies vertes, jaunes et enfin rouges à maturité.

L'étymologie du nom "bryone" pour sa part donne lieu a deux interprétations. Selon mes recherches le mot vient indubitablement du grec. Bryone_dioique__6_Certains lui attribuent la signification de "fleur" en grec ancien, d'autres celle de "pousser avec vigueur", une explication qui me satisfait davantage devant l'extrême facilité de cette plante à s'élancer avec ardeur si elle trouve un support à la mesure de ses ambitions, comme on peut le voir sur cette image par exemple, prise chez moi !

Elle porte aussi, entre autres, le nom de Navet du Diable. On comprend mieux pourquoi si on tente de se débarasser de la plante : si elle fait la morte en hiver, elle repart de plus belle aux beaux jours en raison de l'espèce de patate (tubercule) qui lui sert de racine, extrêment difficile à déloger. Je me contente de la tailler pour limiter son ardeur car j'ai maintenant renoncé à m'en débarasser...

La plante est toxique (baies et tubercule) même si elle trouve  un usage essentiellement en homéopathie (la pommade d'Homéoplasmine en contient un infime pourcentage par exemple). Elle dangereuse pour l'homme autant que l'animal et il faut veiller à ne pas laisser les enfants s'amuser avec les baies, car leur ingestion ,même en quantité modérée, peut être mortelle.

Bryone_dioique_Fomration_des_vrilles Bryone_dioique__2_
Formation des vrilles sur les pousses      Une ronce sert ici de support aux vrilles