Mercurialis annua

C'est dans la vallée et non sur les hauteurs qu'on trouvera la Mercuriale annuelle (et plus encore dans la terre enrichie des jardins où elle se plaît particulièrement), car elle ne dépasse généralement pas les 700 m. d'altitude.

Mercuriale__2_Elle semble être perpétuellement fleurie, car il y a peu de périodes de l'année où on la voit dépourvue de floraison. Les fleurs mâles, portées en grappes par des tiges élancées, diffèrent des fleurs femelles qui restent plus discrètement attachées à l'aisselle des feuilles. Les graines de la mercuriale sont disséminées par les fourmis, un processus que l'on qualifie par l'adjectif barbare de "myrmécochore".

 

Mercuriale_annuelle

Mercuriale Mercuriale__2_
Fleurs mâles

Si le jardinier tente de se débarasser de l'envahisseuse, on doit tout de même lui reconnaître une vertu : la mercuriale est mellifère (elle attire les abeilles).

Autre vertu qui la rend dangereuse : son pouvoir laxatif ! Cette propriété lui vaut d'être aussi appelée "caquenlit" ou "chimou" dans certaines régions, des noms sans équivoque... La mercuriale est également toxique pour les animaux, mais ils ne s'y trompent guère et la délaissent sans hésitation...

La mercuriale vivace, que l'on trouve plutôt dans les sous-bois calcaires, lui ressemble beaucoup mais elle ne ramifie pas, ce qui permet de les distinguer aisément.

Mercuriale annuelle (2)

Mercuriale annuelle (5)

Mercuriale annuelle et fourmi