Sphagnum sp.

IMG_7221 (2)

Les sphaignes sont des mousses avec un fort pouvoir d'absorption de l'humidité. Curieusement, même si elles vivent dans des zones humides (comme les tourbières, dont elles constituent la "tourbe" par entassement des plants morts), ce n'est pas l'eau du terrain qu'elles absorbent mais l'eau des précipitations, et ce jusqu'à 30 fois leur propre poids ... De véritables éponges !

La tourbière d'Ech (sur la commune d'Omex) abrite des espèces rares de plantes (qui seront prochainement présentées sur ce blog), mais aussi de papillons ou araignées. La sphaigne est la plante maîtresse de la tourbière car elle maintient le milieu humide, et libère des composés acides qui bloquent l'activité des micro-organismes qui décomposent les végétaux morts. En accumulant les couches de sphaignes mortes et non décomposées, on obtient la tourbe, ainsi que l'aspect parfois bombé de certaines  tourbières.

Il n'existe pas une seule sorte de sphaigne mais des quantités de sphaignes (plus de 3 000 espèces répertoriées) et j'ignore combien en comporte la tourbière d'Ech, vraisembablement 4 ou 5, comme c'est la cas pour la tourbière voisine du lac de Lourdes, située sur l'autre versant du Soum d'Ech (les deux tourbières sont des sites Natura 2000). La tourbière d'Ech constitue un site exceptionnel, c'est une des plus belles tourbières des Pyrénées. Elle est totalement comblée, contrairement à celle du lac de Lourdes. 

 

Sphaigne  sphaigne