Stellaria media

Considéré comme mauvaise herbe au jardin, le mouron des oiseaux n'en demeure pas moins une une fleur délicate et charmante, et qui de surcroît nous fait le plaisir de fleurir une grande partie de l'année. Très précoce, on la voit dès fin janvier et souvent jusqu'à l'automne.

Sa présence est révélatrice d'un sol fertile, d'où son grand intérêt pour les terres de jardins ! On peut du reste lui réserver un carré au potager (c'est rarement le cas !) car le mouron est comestible. Bon à savoir... Attention, ne pas le confondre toutefois avec son homonyme et faux frère le mouron rouge qui lui ressemble beaucoup (à l'exception de la couleur des fleurs bien sûr) car ce dernier est toxique...

Le nom de mouron des oiseaux lui vient tout simplement de l'attrait des ses graines pour nos petits compagnons à plumes.

Mouron_des_oiseaux__7_

Le mouron des oiseaux forme des tapis généralement denses. Comme chez toutes les stellaires, les pétales sont dédoublés : il y en a uniquement 5 et non 10 comme on pourrait le penser. Cette particularité donne à la fleur tout son charme, mais il faut l'observer de près car elle est toute petite (un demi-centimètre environ !)

Mouron_des_oiseaux__5_

Mouron_des_oiseaux