04 mars 2011

Le Tussilage ou Pas-d'Ane

Tussilago farfara Cette fleur d'un jaune éclatant rappelle l'incontournable pissenlit, mais vue de près, on peut aisément les distinguer : la fleur du tussilage se présente avant les feuilles, très tôt (ici dès le début de février), alors que le feuillage n'apparaîtra qu'une fois la floraison terminée au début du printemps pour durer tout l'été et jusqu'à l'automne. Le tussilage se plaît dans des coins frais et ombragés. C'est une plante connue pour ses vertus médicinales (elle calme la toux, d'où son nom : tussis = toux en latin),... [Lire la suite]
Posté par MHVL à 23:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

09 novembre 2010

La Succise des prés ou Mors du Diable

Succisa pratensis, Moench Cette fleur, très commune, se trouve jusqu'à des altitudes assez élevées. On la confond aisément avec la Scabieuse. Seules leurs feuilles permettront de les distinguer facilement. La feuille de la Succise est entière et fuselée, celle de la scabieuse est largement découpée. Il existe une troisième fleur avec qui la confusion est également facile : il s'agit de la Knautie des champs, mais je ne pense pas l'avoir encore rencontrée ici, où bien me suis-je trompée moi aussi ! On peut suivre les diverses... [Lire la suite]
Posté par MHVL à 22:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 novembre 2010

La pensée tricolore

Viola tricolor ssp tricolor L. Cette délicieuse petite pensée fleurit au printemps mais si la météo lui est favorable, elle peut maintenir sa floraison jusqu'en novembre. C'est le cas cette année où je la vois s'épanouir dans mon petit coin de potager où elle se resème indéfiniment et se moque des bêchages répétés ! Je veille toutefois à replanter les pieds que je dois arracher !C'est une fleur sauvage répandue qui est la base des pensées cultivées que l'on trouve chez les fleuristes et horticulteurs. Elle est assez variable dans la... [Lire la suite]
Posté par MHVL à 14:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
07 novembre 2010

Le Buddleia de David ou Arbre aux Papillons

Buddleia davidii L. Espèce envahissante s'il en est, cet arbuste aux longs épis de fleurs mauve peut rappeler le lilas, ce qui lui vaut d'être aussi connu sous le nom de "lilas d'été", ou encore "lilas de Chine".  On le voit dans de nombreux endroits de la vallée qu'il colonise au détriment d'espèces plus locales. Son seul intérêt, outre une floraison estivale relativement décorative, est d'être réputé mellifère et attirer ainsi de nombreux insectes et papillons (d'où son autre nom d'arbre aux papillons). ... [Lire la suite]
Posté par MHVL à 11:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
05 novembre 2010

La Scrofulaire noueuse ou Herbe aux écrouelles

Scrofularia nodosa Cette plante, communément rencontrée dans les lieux humides se voit jusqu'à 1 400m. Sa floraison (de juin à septembre-octobre) n'attire guère le regard: les fleurs réparties sur une hampe qui peut être assez longue, sont petites, en forme de globe béant surmonté de deux oreilles rondes. Ni leur couleur brun jaune ni le feuillage de la plante assez platement banal (rappelant l'ortie) ne captent vraiment l'attention.  Elles méritent pourtant d'être examinées de près pour en saisir la singularité: La... [Lire la suite]
Posté par MHVL à 10:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
23 octobre 2010

La Serratule des teinturiers ou Sarrette

Serratula tinctoria Cette plante tire son nom du colorant jaune qui était autrefois tiré de ses feuilles. On l'aperçoit sur les flancs du Pic d'Alian où elle reste discrète et où on peut la confondre avec les nombreuses centaurées qui poussent plus bas. Rien d'étonnant à cela : elles appartiennent l'une et l'autre à la famille des Astéracées et partagent un petit air de famille, de même qu'avec certains chardons ou cirses que l'on reconnaît facilement aux épines, dont la serratule et la centaurée sont dénuées. Pour distinguer la... [Lire la suite]
Posté par MHVL à 22:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

23 octobre 2010

L'églantier

Rosa CaninaL'églantine fait partie des ces fleurs discrètes auxquelles on porte peu d'attention. Pourtant, avec ses simples pétales délicats qui vont du blanc au rose mauve , c'est la mère des roses de nos jardins puisque l'églantier est le porte-greffe de choix des variétés cultivées par les pépiniéristes. Le nom latin de Rosa canina (littéralement Rose des chiens) se retrouve aussi dans le nom que porte le fruit de l'églantier, le Cynorhodon,  qui signifie exactement la même chose mais en grec cette fois-ci. On tire de... [Lire la suite]
Posté par MHVL à 14:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
04 octobre 2010

Le Lin a feuilles étroites ou Lin bisannuel

Linum angsutifolium ou Linum bienne Vu au bord d'un sentier à Viger, cette délicate fleur bleu pâle (1 cm. environ) ne s'est pas vraiment prêtée au jeu de la pose pour le photographe, la moindre brise agitant sa tige fine et ses petites feuilles étroites qui justifient parfaitement le nom qu'elle porte. On la dénomme aussi lin à feuilles étroites, ou encore lin bisannuel puisqu'il nous donne le plaisir de le voir au printemps et plus tard ensuite en automne... Ce lin pousse dans lieux secs et rocailles jusqu'à 1500 m. Il peut être... [Lire la suite]
Posté par MHVL à 11:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 octobre 2010

Le Cymbalaire des murailles

Cymbalaria muralis ou Linaria cymbalaria Cette petite plante est connue de tous, on la voit partout où il y a quelques "vieilles pierres" : murs et fissures de roche, en ville autant qu'à la campagne. C'est dire qu'elle se contente de peu. Elle forme des touffes étalées au sol, ou pendantes en longues tiges fines quand elle pousse sur les murs. Elle préfère également l'ombre aux rayons du soleil.C'est sans doute son goût pour les murs de pierre qui a donné aussi à cette plante porte le nom de "Ruines de Rome" :... [Lire la suite]
Posté par MHVL à 10:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 septembre 2010

Le Tamier commun

Tamus communis Le Tamier est largement répandu dans les haies, au même titre que la clématite, où il enroule ses longues tiges volubiles et ses feuilles en forme de coeur. Dans la région toulousaine dont je suis originaire (nobody is perfect !), il porte le nom patois de "repounsou" (parfois aussi ortographié "reponchon")  et il fait l'objet d'une cueillette au printemps car ses jeunes pousses sont parfaitement comestibles et se consomment généralement comme on le ferait avec les asperges, auxquelles ces... [Lire la suite]