Hedera helix,L.

Lierre Hedera_Helix (2)

Qui ne connaît pas le lierre ! Inutile de faire de grandes présentations ici. Rampant ou grimpant, il est partout, et s'accroche aux murs, rocailles ou aux arbres aves ses mille crampons. On lui prête le tort de parasiter l'arbre auqel il s'attache, mais la réalité est toute autre : arbre et lierre vivent en harmonie, le lierre pouvant au contraire protéger son hôte. De plus, leurs cycles de vie étant inversés (le lierre entre en repos quand l'arbre est en croissance, et vice-versa), ils partagent équitablement leurs ressources.

Le lierre abrite de nombreux insectes.

Hedera helix Lierre Fleurs (2a)

Sa floraison intervient à l'automne, au moment où il ne reste guère d'autres fleurs, ce qui lui permet de nourrir les insectes butineurs en pollen et nectar avant l'arrivée de l'hiver.
Autre grand mérite du lierre : il est dépolluant, et absorbe le benzène toxique libéré par les pots d'échappement. Beaucoup de bonnes raisons de ne pas en vouloir au lierre... (lire ici l'article de Wikipedia pour en savoir plus)  

 

 

 Lierre Hedera_Helix (3) Lierre Hedera (1)

 

Quant à l'origine du mot lierre, il n'est qu'une déformation de son nom latin, hedera (s'attacher). Il est à noter que le nom de Gèdre, village du Pays Toy dans les Hautes-Pyrénées, voisin de Gavarnie et donc peu éloigné de notre vallée de Batsurguère, tient son nom du lierre !