Campanula speciosa, Pourret

 

J'ai commencé par l'apercevoir Campanule_remarquable_Campunula_speciosa__1_haut perché dans une falaise, inacessible... On ne pouvait que deviner sa masse de fleurs mauves qui se détachait sur le gris du rocher. Quel chose me dit que s'il y en avait une là, il pouvait bien y en avoir d'autres, plus proches, plus bas ! Tous mes espoirs se sont concrétisés : un peu d'escalade et elle était enfin sous mes yeux, et l'effort valait bien la peine. Voici donc cette campanula speciosa, campanule vraiment remarquable par la luminosité de son bleu et par la taille de ses clochettes :

Campanula_speciosa_Campanule_remarquable__1_

On peut citer Marcel Saule dans la description qu'il en fait car on ne saurait mieux dire :

"Le spectacle de sa longue hampe (jusqu'à 60cm) densément fleurie, aux amples et délicates corolles d'un bleu intense, jaillissant d'une large rosette de feuilles rivée à la falaise vertigineuse ou au pierrier escarpé par une souche vigoureuse, est d'une rare beauté".

Campanula_speciosa_Campanule_remarquable__3_ Campanule_remarquable_Campunula_speciosa__2_

Toujours Marcel Saule : " Espèce caractéristique des associations qui colonisent les fissures des rochers calcaires, pierriers redressés qui les accompagnent, aux étages collinéens et montagnards à l'est et au centre de la chaîne, notament dans les vallées encaissées qui entaillent les massifs calcaires (...)". Exactement le cas de la vallée de Batsurguère et de ses carrières !