Cephalanthera longifolia (L) Fritsch

On ne peut ignorer cette mignone orchidée aux fleurs blanches qui apparaît dans les sous-bois de Batsurguère autour d'avril-mai.

Cephalantere_a_longues_feuillesLes feuilles sont allongées (d'où son nom), fuselées et striées, et les fleurs apparaissent sur une hampe dressée bien droite, de taille modeste (une trentaine de centimètres, parfois plus). C'est la partie terminale de l'étamine (l'anthère), porteuse du pollen, qui justifie le nom de "céphalanthère", terme composé des deux mots d'origine grecque  "céphale" et "anthère", car la forme de cette anthère est définie comme bulbeuse, c'est à dire ronde comme une tête (céphale).

Les fleurs sont réparties sur un épi peu dense au nombre de 6 à 8 selon les pieds et pouvant aller  jusqu'à une vingtaine, mais je n'ai hélas pas rencontré de céphalanthères aussi généreusement fleuries dans nos sous-bois... Elles s'épanouissent assez peu.

Autres noms : on retrouve aussi cette orchidée sous le nom de "céphalanthère à feuilles en épée".

 

Cephalanthere Cephalantere_a_feuille_etroite__1_
Cephalanthere_longifolia